logo lycee Alain Alencon

27, Boulevard François MEZERAY
61014 ALENCON Cedex
Tel. : 02 33 80 38 50
N°UAI 0610001V
Mail
  • Radio Alain
    Radio Alain
    Découvrez la radio du lycée AlainVoir +

Environnement Numérique de Travail

leduc logo

 

Informations générales du Lycée Alain Alençon

Sur la "Route des énergies" au lycée ALAIN

Route des nergies 5

Mardi 9 novembre les élèves ont participé au dispositif "Route des énergies".

Nos élèves de spécialité Sciences de l'ingenieur, de STI2D, et les élèves en bac professionnel des lycées d'Argentan, de Condé en Normandie, et de l'Aigle ont rencontré des professionnels du secteur.

Les entreprises DUCRE d'Alençon, Dalkia expertise nucléaire, Engie solutions, avaient répondu présents et ont animé des tables rondes pour présenter aux élèves tout le potentiel de ce secteur.

Route des nergies1

Les élèves ont aussi participé à un jeu de plateau et à des ateliers de mise en pratique organisés par nos étudiants en BTS Maintenance des systèmes et Electrotechnique. 

Ecoutez le podcast de notre webradio en cliquant sur le lien ci-dessous !

pod-cast "Route des énergies"

Route des nergies 2

Route des nergies 3

 Route des nergies 4

Les élèves de la section euro Allemand à Berlin

photo 201 Brandebourg

Qui sont ces élèves interviewant des passants sur Unter den Linden, l’avenue centrale de Berlin ?

Simon, Baptiste, Mathilde et les autres font partie du voyage organisé pour les élèves de la section européenne allemand du lycée Alain. Enfin voyager ensemble après 18 mois particulièrement difficiles pour des adolescents !

            Résidence dans un très grand appartement pour une vie communautaire. Il faut préparer les repas pour 23 personnes : grosse ambiance en cuisine avec une animation assurée notamment par Christophe. Il faut aussi faire les courses, ce qui permet d’aller à l’encontre de certaines idées reçues. En Allemagne, la vie n’est pas chère.

photo 2021 fernshturm

            Il s’agit avant tout de comprendre l’histoire mouvementée du pays. Un passé de division visible au mémorial du mur de Berlin de Bernauerstraße. On peut perdre sa vie simplement parce que l’on souhaite quitter son pays. La rencontre avec Wolfgang Endler, témoin de la dictature communiste de RDA, est aussi riche d’enseignement. Il a été condamné à 7 ans de prison à l’âge de 21 ans sans raison valable si ce n’est qu’il n’était pas d’accord avec le pouvoir. La prison de Hohenschönhausen révèle toute l’organisation de la police politique, la stasi. La terreur psychologique visait à faire craquer les soi-disant opposants  au régime. Des expériences qui font réfléchir les jeunes sur la valeur de la liberté vécue en démocratie.

            Le jeu de piste en ville rappelle aussi la période précédente plus terrible encore. Sur les trottoirs, de nombreux pavés portent les noms des juifs morts en déportation. Ils sont placés face aux immeubles où résidaient ces personnes. Les blocs sombres du mémorial de la Shoah évoquent aussi la déshumanisation voulue par les nazis.

            Ne pas oublier semble être une priorité berlinoise. On a même reconstruit le château baroque en centre-ville dans lequel l’exposition Berlin Global fait le lien entre le passé et les engagements citoyens des visiteurs.

            Berlin est néanmoins source d’espoir. La ville dégage une énergie cosmopolite incroyable. De nombreux chantiers transforment la ville à l’image du gratte-ciel en construction au centre-ville  tout proche d’ Alexanderplatz. A l’Assemblée Nationale, le Bundestag, des discussions très longues doivent aboutir à une coalition de compromis. La coupole du Reichstag apparaît comme un phare de la démocratie.

photo 2021 reichstag

            L’Union Européenne a subventionné une partie du voyage par le programme Erasmus +. Aller à la rencontre du partenaire, de son histoire, pour mieux le comprendre et apprendre à bâtir un avenir ensemble : un beau programme qui sonne comme une urgence.

A quand le prochain voyage ?